06.12.19 // GRIMME (pop orchestrale)

VENDREDI 6 DECEMBRE // 20H30 // PRIX LIBRE

Grimme comme une échappée onirique et imaginaire. Grimme comme comme des éclats colorés qui transfigurent un monde morne et balayent la violence des ses mécanismes d’exclusion. Grimme comme une peinture cérémoniale et guerrière. Celle de ses origines ancestrales les Lakotas, peuple amérindien.
Derrière le masque se cache Victor Roux, trentenaire idéaliste, touche-à-tout et jusqu’au-boutiste dans ses élans créatifs. En 2017, il se retranche dans son salon pour écrire son premier album, The Worls is all wrong but it’s all right. Il s’empare ensuite des manettes du disque du complice Eddy La Gooyatsh et s’acoquine de Ben Mazué pour offrir un titre à la chanteuse Pomme.
Mais il ne veut surtout plus se plier au bras-de-fer avec lui-même. La suite de son histoire s’écrira dans sa langue maternelle. Oser le lâcher-prise. Car sa quête d’identité est incessante. Presque une obsession. Cet héritage, il le porte dans sa chair de Lakota.
Un hôtel, une étoile est l’allégorie de son introspection profonde. Ce disque est impulsé par deux urgences : le contrôle et l’abandon. Le songwriting se dote d’arrangements cinématographiques et d’un foisonnement orchestral. Des ballades erratiques, des envolées épiques et une sensibilité constamment rémanente. Le souci de vérité a des vertus libératrices.

https://youtu.be/XHWz8TTIciw
https://youtu.be/-dcpuf3b3Ks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *